La région de Vancouver rend hommage à la famille Kurdi.

Une cérémonie a été organisée le Samedi, dans une salle de théâtre à Vancouver, à la mémoire des membres de la famille Kurdi, mots noyés cette semaine sur les plages turques. Soit une initiative qui a fait réagir près de 200 personnes, mouvementées particulièrement par la photo d’Aylan, 3 ans, mort tragiquement comme des milliers de réfugiés qui fuient au quotidien la guerre et le néant.

Les proches de la famille Kurdi, ainsi que plusieurs personnes se sont réunis, dans la salle de théâtre à Vancouver, qui a été ornée de ballons blancs et de roses et de la prise du petit Aylan, son frère Ghalib et leur maman Réhanna.

Il est important de signaler que la crise des réfugiés n’a pas eu l’intérêt qu’elle mérite à l’échelle internationale, qu’après la publication de la photo du petit Aylan Kurdi, mort tragiquement sur les plages turques. Cette photo a été l’élément déclencheur des réactions dans le monde.

Mme Kurdi, a déclaré durant la cérémonie que dès qu’elle a vu pour la première fois la photo sur le web, elle a directement su qu’il s’agissait de son neveu, quelques heures plus tard, elle a reçu l’appel, qui lui a confirmé le drame. La Tante se sentait coupable, vu que c’est elle qui a prêté une somme de 5000$ à son frère pour qu’il puisse payer les passeurs du bateau, qui a chaviré sur son trajet entre la Turquie et la Grèce.

Pour Abdulah, le père de la famille noyée, et malgré le drame qu’il a vécu, est fière que la mort de ses petits enfants a fait réveiller le monde.

Mme Kurdi a éprouvé sa grande inquiétude pour la vie de son frère à Kobané en Syrie, vu que jusqu’alors il dort au sol près des tombes de sa femme et ses enfants ; En fondant en larme, elle a exprimé sa grande tristesse pour ses neveux qu’elle n’a jamais connu à cause de la guerre civile qu’endure leu pays…. Avec la phrase de : «Je n’ai plus rien à dire», Mme Kurdi a conclu en quittant la scène.

 

* Une collecte de fonds a récemment été lancée en ligne pour aider la famille Kurdi.

 

Source : www.lapresse.ca

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*