Le père du petit Aylan Kurdi refuse de recevoir des cadeaux du Canada.

Après la perte de sa femme est ses deux enfants, Abdullah Kurdi ne veut plus rien du Canada !

Le père d’Aylan Kurdi, dont la photo a suscité une vague d’émotion incomparable dans le monde entier, et après le refus en juin dernier de sa demande d’asile déposée pour lui et sa famille, refuse totalement d’accepter la nationalité canadienne qui lui a été offerte par le Ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration.

« Chris Alexander a affirmé que son département a proposé au père d’Aylan après la mort de sa famille la Citoyenneté Canadienne , mais ce dernier a refusé  »

Pour sa part la sœur d’Abdullah, résidant au Canada depuis plus d’une vingtaine d’année à Vancouver, a déclaré à la presse, que son frère avait déposé une demande d’asile pour lui et sa famille, une demande qui a été malheureusement refusée par les autorité Canadienne en mois de juin 2015.

Cette information a également déclenché une vague de colère chez plusieurs citoyens et intervenants. Parmi les réactions à ce propos on souligne celle de Mme Loly Rico, en sa qualité de présidente du Conseil Canadien pour les réfugiés, qui avait exprimé que : « Nous ne devons pas attendre qu’une tragédie survienne pour nous mobiliser. Si le Canada avait ouvert ses portes aux réfugiés syriens, ces enfants seraient encore en vie».

Les réactions à la crise des réfugiés Syriens a fait naître des réactions, comme celle de M. Thomas Mulcair, leader du Nouveau parti démocratique (NDP Gauche), qui a promis pour sa part d’accueillir 10 000 réfugiés en cas de victoire aux élections.

 

Source : www.trt.net.tr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*