Malgré la hausse des frais de scolarités qui a envahit le Canada, l’Université de Laval, confirme le maintient de son nombre habituel d’inscrits Français. Généralement l’UL ne s’est pas influencée de la cadence des annulations de jeunes Français, qui ont radié complètement leur projet d’immigration au Québec. Les Français sont malheureusement refroidis par l’idée de débourser trois fois plus cher leurs études !

Cette hausse de prix est due à l’annulation par le gouvernement Couillard de l’exemption dont bénéficiaient les étudiants Français, lui permettant de payer les même frais de scolarités que les étudiants Québécois. Pour la catégorie des étudiants demeurant au 1er cycle, ils doivent actuellement payer annuellement un montant de 6500 $ comme droits de leur scolarité, d’après le gouvernement, le montant est toujours avantageux que d’autres étudiants étrangers.

Pour l’Université de Laval, les derniers chiffres déclarent un hausse dans le nombre des inscrits, en date du 2 septembre le nombre a passé de 562 inscriptions à 589. «Ça peut encore bouger, il faut attendre à la fin du mois de septembre pour avoir un tableau plus juste de la situation», a indiqué le porte-parole de l’Université, M. Jean-François Huppé. Le nombre des étudiants Français pour tout cycles confondus, s’élève à 1601, soit 111 de plus que la même période de l’année précédente.